© Jean-Marie Liot
© Yann Riou / Macif
© Yvan Zedda

Les vents de la baie (2) : les secteurs

Jeudi 8 février 2018 - DBo.

Le vent synoptique a ainsi des couloirs de vent privilégiés qui sont de plus en plus sensibles au fur et à mesure que le voilier se rapproche des côtes. Car au milieu de la baie de Quiberon, ce sont plutôt des secteurs de vent qui se font sentir par effet d'entonnoir à cause des îles (Houat, Hoëdi, Belle-Île), de l'isthme de Quiberon et des entrées de rias (Pô, La Trinité/mer, Saint-Philibert) et du golfe du Morbihan.

Red Star Night Star Trophée des Multicoques 1985 C. Février
L'ex Colt Car a été l'unique dessin de l'architecte Ron Holland en 1982.
© Christian Février

Attention : les analyses suivantes ne tiennent pas compte des courants de marée et il faut donc pondérer ces observations en fonction du coefficient et de l'heure de la marée… D'autre part, en règle générale et à l'exception des brises d'Est et de Sud-Est (rares), le milieu du plan d'eau n'est pas favorable : il est préférable de jouer les bords du cadre, à tout le moins de privilégier un côté du plan d'eau selon la direction générale du vent.

Les vents de secteur Ouest

Par régime de Sud-Ouest (220° à 240°), la pointe de Quiberon bénéficie déjà d'un vent canalisé par Belle-Île : il y a donc un renforcement par effet de compression entre la presqu'île et Houat, puis une dispersion en éventail dans la baie avec une légère rotation sur la gauche vers le Pô, les rivières de Crac'h et de Saint-Philibert, avec un axe privilégié vers le golfe du Morbihan et une rotation vers la droite sous la presqu'île de Rhuys. La brise est très instable entre la pointe du Conguel et Kérostin ainsi que sous le vent de Houat alors que l'anse du Pô jusqu'à la grande plage de Carnac voit la brise prendre une composante Ouest-Sud Ouest (260°). Au près à partir du centre de la baie, la droite du plan d'eau est généralement favorable jusqu'à la longitude de la pointe de Conguel, puis la gauche pour passer en bordure du banc de Quiberon avec un effet adonnant et renforçant dans l'Est de Port-Haliguen.

Les vents d'Ouest (260° à 280°) sont logiquement canalisés par l'isthme de Penthièvre et la pointe de Conguel, deux entonnoirs qui provoquent une dispersion en éventail avec une orientation privilégiée Ouest (260°) le long des côtes de Carnac jusqu'à Locmariaquer. L'effet butoir du relief de la presqu'île rend les azimuts 270° rares et éphémères et par brise au 260°, le bord à droite est privilégié comme par vent de secteur Sud-Ouest. A contrario, une orientation au 280° de la brise favorise plutôt la gauche du plan d'eau en début de louvoyage pour terminer bâbord amures quand on se rapproche de la presqu'île.

Par flux de Nord-Ouest (300° à 340°), le vent est souvent instable en force et en direction et la droite de la baie est presque toujours favorable avec des lifts en se rapprochant des côtes de Carnac : il ne faut donc pas chercher la lay-line mais plutôt virer dessous pour monter en escalier avec les adonnantes qui marquent à chaque fois, un renforcement de la brise

Vents Quiberon 2 janvier à juin
Roses des vents du sémaphore du Talut (Belle-Île) de janvier à juin.
.

Les vents de secteur Nord à Sud

La direction de la brise au secteur Nord (360°) est très perturbée et il y a un fort effet de couloir au sortir du Pô, du Men Du, de la rivière de Crac'h ainsi qu'à l'entrée du golfe du Morbihan. La brise oscille fortement du 340° au 5° avec des risées en général adonnantes en tribord amures. Du côté des Buissons, Méaban est assez perturbateur avec une canalisation qui décale la brise vers la droite (azimut 5°-10°).

Dès que le vent dépasse l'azimut 20°, la tendance est à une canalisation par les rivières et l'entrée du golfe du Morbihan avec pas mal d'oscillations entre le 25° et le 45°. Un effet " tampon " se construit à l'approche de la presqu'île de Quiberon, avec des molles en particulier devant Port-Haliguen. Le plus souvent, la gauche du plan d'eau est favorable surtout lorsque le voilier s'approche de la bouée du Petit Trého ou en remontant vers Méaban.

Les brises d'Est (entre 60° et 100°) sont assez constantes tout au long de l'année (plus de 15%) et prennent souvent une composante Est-Nord Est à l'approche de Méaban et aux abords du passage de la Teignouse (70°), Est en milieu de baie (90°), Est-Sud Est sur le plateau du Grand Mont, le long de Houat et devant l'isthme de Penthièvre (100°). Ce sont des vents très irréguliers en force et très oscillants qui rendent la stratégie très aléatoire : c'est quasiment le seul cas de figure où le centre du parcours peut être favorable en jouant avec les adonnantes et les refusantes.

Du 120° au 200°, les vents de secteur Sud sont plutôt rares en toutes saisons : autour de 10% au total. A l'exception du passage d'une dépression dans le golfe de Gascogne où ces brises peuvent perdurer plus d'une demie journée, ces vents sont éphémères et annoncent une rotation soit vers l'Est, soit vers le Sud-Ouest. Passant au-dessus de Belle-Île puis de Houat, le flux est plutôt inconstant, variable et dépasse rarement les douze nœuds. De plus, la côte provoque un effet " tampon " et il y a souvent des molles dans le Nord de Houat, dans la baie de Saint-Gildas de Rhuys et aux abords de Carnac. Là encore, difficile d'élaborer une stratégie globale, mais si le parcours fait se rapprocher de Houat, la gauche du plan d'eau semble privilégiée.

Vents Quiberon 2 Juillet à Décembre
Roses de vents du sméaphore du Talut (Belle-Île) de juillet à décembre.



page supérieure