© Jean-Marie Liot
© Yann Riou / Macif
© Yvan Zedda

Apricot : la révolution britannique

Apricot GP.Brest.1985.CF
Apricot mis à l'eau en 1985, fut à l'initiative de nombre de déclinaisons dont le Fleury Michon VIII
© Christian Février

Nigel Irens révolutionna la course océanique avec ce trimaran destiné à Tony Bullimore ! Alors que les Français se focalisaient sur les catamarans qui glanaient tous les résultats (Elf Aquitaine, Royale II, Charente maritime II, Roger & Gallet...), les Britanniques exploraient avec succès le concept du trimaran aux carènes très épurées (Umupro Jardin V, William Saurin, Paragon..). Apricot mis à l'eau en 1985 s'octroyait ainsi le record du tour de l'île de Wight (4h 40' 35''), le Tour de Grande Bretagne, la Course de l'Europe en Classe II, puis la saison suivante, terminait deuxième du Grand Prix de Brest, 6ème du Trophée des Multicoques, 2ème du tour de l'île de Wight, 3ème de la TwoStar et s'adjugeait le record du Tour de l'Irlande (3j 04h 05') et la deuxième place de Brighton-Londres (Silk Cut). Malheureusement, Apricot toucha une épave lors de la Route du Rhum 1986 et en rentrant dans le goulet de Brest avec un flotteur en piteux état, s'écrasa au pied du phare du Petit Minou pour cause de remorquage manqué : le skipper s'en sortit de justesse...

Plus d'informations sur Apricot



Précédentpage supérieureSuivant