© Jean-Marie Liot
© Yann Riou / Macif
© Yvan Zedda

Ker Cadélac : des foils en "Y"

Ker Cadelac 1983 D. Bourgeois
François Boucher mène ce trimaran à foils conçu par Sylvestre Langevin pendant trois saisons.
© Dominic Bourgeois

Ker Cadélac, premier du nom, a été dessiné par Sylvestre Langevin comme un quasi-sistership de Gautier II, le trimaran de Jean-Yves Terlain mis à l'eau en 1981. Cette fois, le foiler de François Boucher est construit par le chantier Dufour en 1983 et enchaîne avec le Trophée des Multicoques (12ème), puis avec la transat en double Lorient-Les Bermudes-Lorient avec Paul Ayasse (10ème), pour conclure la saison avec La Baule-Dakar (7ème). Le trimaran participe l'année suivante à la TransMed (La Grande Motte-Alexandrie-La Grande Motte) pour terminer deuxième, puis au Trophée des Multicoques où il percute un bateau à moteur qui détruit un flotteur. Mais François Boucher est prêt pour le départ de l'OSTAR 1984 (9ème) puis pour la transat Québec-Saint Malo (12ème).

Louise Chambaz reprend le bateau en 1985 sous les couleurs des Galettes Saint-Michel qui termine sixième du Trophée des Multicoques, puis sous le nom d'Avenir pour la fin de saison. Le foiler entame alors l'année 1986 avec le Trophée des Multicoques (10ème), la Course de la Liberté (Rouen-New York), et la Route du Rhum où Louise Chambaz est contrainte de rentrer à la Trinité/mer suite à des problèmes de santé. Et après une saison 1987 consacrée à la Course de l'Europe, le trimaran est vendu à Anne Liardet et Joseph Le Guen qui tentent le record entre New York et San Francisco en 1989 sous les couleurs de Finistère Bretagne. Et le bateau est vendu à l'arrivée...

Plus d'informations sur Ker Cadélac



Précédentpage supérieureSuivant